L’Ayurveda est le système médical traditionnel et holistique de l’Inde. Ses racines remontent à plus de 5 000 ans dans le passé. Peut-être pensez-vous que l’Ayurveda est compliqué et ne peut certainement pas être appliqué aussi facilement. Mais ce n’est pas vrai. Aujourd’hui, on vous présente cinq conseils ayurvédiques que vous pouvez facilement intégrer dans votre vie quotidienne. Vous serez étonné de voir comment ces petits changements peuvent améliorer votre santé et votre bien-être.

Conseils ayurvédiques pour la vie quotidienne en Occident

L’ayurvéda est souvent associé à des formules complexes et à des applications qui prennent beaucoup de temps. Et en effet, de nombreux traitements ayurvédiques nécessitent beaucoup de temps de loisir et se font de préférence en vacances.

Cependant, nos conseils ayurvédiques montrent que l’Ayurveda comporte également de nombreuses mesures que chacun peut facilement intégrer dans sa vie quotidienne.

Mais pourquoi vouloir appliquer des conseils ayurvédiques ? Que peut faire l’Ayurveda ? Quels sont les avantages des mesures ayurvédiques ? Et en quoi l’Ayurveda diffère-t-il de notre célèbre médecine orthodoxe occidentale ?

Ayurveda : plus rapide que la médecine conventionnelle

Les bons thérapeutes ayurvédiques peuvent détecter des problèmes de santé potentiels bien avant les instruments de mesure de la médecine conventionnelle – ce qui est bien sûr un énorme avantage. Après tout, voici ce qui s’applique :

Plus tôt un déficit de santé est reconnu, plus il est facile d’y remédier ou de le contrer préventivement dès le départ – avec des méthodes simples et peu coûteuses.

Le diagnostic en Ayurveda se fait sans équipement. Le thérapeute utilise le diagnostic par impulsions et observe simultanément la couleur de la peau, le teint, l’état des yeux et l’apparence de la langue (diagnostic du visage et de la langue).

L’harmonisation de vos doshas

En outre, le patient se voit poser de nombreuses questions sur son mode de vie : La façon dont il mange, la qualité ou la quantité de son alimentation et la durée de son sommeil, la fréquence de ses mouvements et son état mental.

De cette façon, le médecin ayurvédique détermine quels doshas (Pitta, Vata, Kapha) sont prononcés chez le patient et avec quelle intensité, et où il y a des déséquilibres possibles.

Chacun des trois Doshas représente un ou deux éléments. Vata pour le vent, Pitta pour le feu et Kapha pour la terre et l’eau.

Bien que chaque être humain combine les trois Doshas, un ou deux Doshas dominent généralement, tandis que les autres Doshas sont beaucoup moins prononcés. Cette forme de Doshas détermine le type métabolique de l’individu, son tempérament ou en général sa constitution.

Le médecin ayurvédique va maintenant essayer d’équilibrer les doshas à l’aide d’instructions alimentaires et de préparations à base de plantes appropriées, ce qui aidera la personne à retrouver sa saine harmonie intérieure.

Panchakarma : le nettoyage complet

Si les doshas sont en si fort déséquilibre que des mesures plus étendues sont nécessaires, une cure de Panchakarma est prévue. Le panchakarma décrit le légendaire et vraiment complet nettoyage de l’intérieur du corps sous contrôle médical.

On apprend rarement comment fonctionne réellement un tel remède, ce que l’on fait pendant sa durée, ce que l’on vit et ce que l’on ressent. Lisez le récit de première main d’un invité de l’Ayurveda qui a expérimenté la cure de Panchakarma : Rapport de terrain sur une cure ayurvédique en Allemagne

De nombreuses personnes qui ont vécu et vécu le panchakarma ont connu des améliorations radicales de leur santé et un certain nombre de personnes ont déjà été sauvées par le panchakarma.

La médecine indienne guérit donc en s’orientant – contrairement à la médecine orthodoxe – sur les lois de la nature et les dynamiques naturelles et en les suivant. Le désir de surpasser ou de tromper la nature – comme on peut souvent l’observer dans la médecine orthodoxe – est donc complètement absent de l’Ayurveda.

Cinq conseils ayurvédiques qui peuvent changer votre vie

Vous souhaitez également intégrer des éléments ayurvédiques dans votre vie quotidienne ? Alors pourquoi ne pas essayer les cinq conseils ayurvédiques qu’on vous proposons aujourd’hui et qui peuvent améliorer votre santé, corps et âme, à long terme.

Nos cinq conseils ayurvédiques sont non seulement extrêmement efficaces, mais aussi très faciles et sans grand effort à mettre en œuvre.

Conseil ayurvédique n°1 : Les herbes ayurvédiques

Les centres ayurvédiques disposent généralement de leurs propres pharmacies ayurvédiques, qui fournissent à chaque patient les herbes dont il a besoin dans sa situation actuelle.

Triphala est une préparation universelle à base de plantes qui convient à presque toutes les personnes et à toutes les constitutions, car elle régule tous les doshas de manière égale. Il fait partie des mélanges de plantes ayurvédiques les plus importants et les plus fréquemment prescrits et constitue donc notre premier conseil ayurvédique pour vous.

Le Triphala est composé de trois fruits ayurvédiques différents et est souvent appelé trifruit.

Triphala favorise particulièrement la digestion, l’excrétion et la détoxification. Ce sont précisément ces trois aspects qui ont fait de Triphala l’un des conseils ayurvédiques les plus populaires, car ils sont, avec un régime alimentaire approprié, la clé d’une santé parfaite.

Si l’organisme digère de manière optimale, il peut alors bénéficier de la bonne combinaison de nutriments et de toutes les substances vitales dont il a besoin. Si elle peut également excréter tous les résidus métaboliques complètement et rapidement, aucun déchet ne s’accumule. Si l’organisme est également régulièrement détoxifié, les organes restent pleinement fonctionnels et forts dans leur défense jusqu’à un âge avancé. La peau reste pure et la vision est préservée.

En raison de son applicabilité universelle, notre pointe ayurvédique n°1 – le Triphala – est considérée comme un « Rasayana », ce qui signifie agent de rajeunissement.

Conseil ayurvédique n°2 : Les astuces nutritionnelles de l’Ayurveda

Comme mentionné ci-dessus, dans l’Ayurveda, la nutrition est généralement adaptée à chaque personne et à sa constitution.

Toutefois, cinq règles s’appliquent de la même manière à tous. Ils assurent également un feu digestif optimal, une bonne utilisation des aliments et augmentent ainsi le niveau d’énergie du corps.

Cinq conseils diététiques ayurvédiques :

Le plus grand repas de la journée doit être pris lorsque le soleil est au plus haut, car c’est à ce moment que la puissance digestive est la plus forte. Le petit déjeuner doit être modeste, car le corps est encore occupé le matin par un travail de désintoxication.

Vous ne devez rien boire pendant les repas, car cela réduirait le feu digestif.

En général, il est préférable de ne pas boire de boissons froides, mais des boissons chaudes. Cela ne signifie pas nécessairement du café ou du thé, mais simplement de l’eau. L’eau chaude a un effet nettoyant et digestif et ne prive pas le corps d’énergie.

Les produits de soja non fermentés ne doivent pas être consommés. Les produits à base de soja fermenté peuvent être utilisés en petites quantités, comme la sauce soja, le tempeh ou le miso.

Il est préférable de manger les fruits seuls et de ne pas les mélanger avec d’autres groupes d’aliments.

Conseil ayurvédique n°3 : L’eau chaude au citron

Un autre conseil de l’Ayurveda, très facile à mettre en œuvre, est de boire de l’eau chaude citronnée le matin.

Vous le buvez immédiatement après vous être levé. Ensuite, l’organisme est encore en phase de désintoxication et n’est pas encore prêt pour la consommation alimentaire.

Boire de l’eau citronnée chaude purifie donc l’organisme, le nettoie, stimule la digestion et l’excrétion et lui fournit en même temps des vitamines et des substances végétales secondaires.

Pour faire l’eau chaude de citron, faites chauffer une bonne eau (eau filtrée ou eau de source non gazeuse) et ajoutez le jus d’un demi-citron pour chaque verre d’eau.

Avant cela, la langue doit être nettoyée avec un nettoyeur de langue pour enlever les cendres de nuit, qui se manifestent par un revêtement blanc.

Conseil ayurvédique n°4 : Le gingembre

Une autre boisson ayurvédique typique ayant d’excellents effets sur la santé est le thé au gingembre. Pour cela, il suffit de faire bouillir deux à trois tranches de gingembre ou du gingembre fraîchement râpé avec 200 ml d’eau, puis d’ajouter le jus du citron ½ et, si vous le souhaitez, une cuillère de miel. Le miel (filé à froid et non chauffé) ne doit être ajouté au thé au gingembre qu’une fois qu’il a refroidi à la température de consommation

Vous pouvez aussi simplement mélanger un morceau de gingembre avec de l’eau chaude dans un mixeur, puis avec du jus de citron et, après refroidissement à température de boisson, du miel et savourer. Bien sûr, vous pouvez aussi préparer le thé au gingembre sans miel.

Le thé au gingembre se boit deux à trois tasses par jour. Seuls les types Pitta purs qui ont déjà suffisamment de feu et n’ont pas besoin du feu supplémentaire du gingembre ne devraient pas boire de thé au gingembre.

Bien sûr, le gingembre peut être utilisé pour faire plus que du thé. La racine chaude se retrouve aussi souvent dans les recettes ayurvédiques, par exemple dans le kichari, qui fait l’objet de notre prochain conseil.

Le gingembre est considéré comme une plante médicinale très forte. Comme il a un si bon effet anti-inflammatoire, il est également utilisé pour tous les problèmes inflammatoires, tels que l’arthrite et la colite ulcéreuse (maladie inflammatoire chronique de l’intestin). En même temps, le gingembre aurait un effet analgésique : Le gingembre comme analgésique

Le gingembre améliore également la digestion, des graisses et des protéines, et soulage les flatulences. Il peut donc être bu après un repas si vous vous sentez rassasié.

Pour les nausées (y compris les nausées matinales), le gingembre peut faire des merveilles.

En outre, le gingembre est utilisé pour traiter le cancer et pour fluidifier le sang, c’est-à-dire pour prévenir la thrombose.

Notre quatrième conseil de l’Ayurveda est donc un remède naturel vraiment puissant qui devrait être utilisé aussi souvent que possible.

Conseil ayurvédique n°5 : Kichari

Le kitchari est un plat dosha-balancing, c’est-à-dire très équilibré et nourrissant, qui sert à la régénération et au rajeunissement. Il peut être consommé en cure jusqu’à deux ou trois semaines comme repas principal ou bien sûr aussi simplement entre les repas.

Pendant et après la cure de Panchakarma, le Kichari est l’un des repas les plus importants, qui est également recommandé lors d’une maladie aiguë.

Le kitchari est, selon l’Ayurveda, un plat parfaitement équilibré et curatif qui peut harmoniser le corps et l’esprit. Il se compose généralement de riz basmati avec des haricots mungo ou des lentilles ainsi que d’un mélange spécial d’épices et de gingembre.