Il existe de nombreux types d’investissement immobilier. Les SCPI proposent un investissement dans l’immobilier sans pouvoir faire un achat dans son intégralité. De nombreuses raisons peuvent vous pousser à investir en SCPI. Ce type de placement présente de nombreux avantages. Il fait partie des secteurs que la crise sanitaire n’a pas affectés.

Définition d’une SCPI

Créées dans les années 60, les SCPI ne cessent de séduire de nombreux investisseurs. Le principe de fonctionnement d’une SCPI est simple. Elle propose aux investisseurs des parts. Ces parts seront ensuite dédiés dans l’achat d’un bien immobilier. L’immobilier était devenu accessible à tous grâce au système « pierre-papier ». Les parts de société, le papier, détiennent la pierre, le patrimoine. Il n’y aura plus alors des soucis de gestion pour l’investisseur, car ce sera la société qui s’occupera de tout. L’investissement pourra alors être mieux modéré. Aussi, les risques dans l’investissement seront mutualisés, tout comme les bénéfices, car de nombreux actifs investissent en même temps dans le projet. Une SCPI est alors un placement collectif dans l’immobilier. Ce sont les particuliers qui désirent procéder à la diversification de leur épargne qui sont les cibles de ces SCPI. Ils n’auront pas besoin d’investir directement dans l’immobilier, mais se positionnent seulement dedans en choisissant des SCPI. Ils pourront alors se constituer un patrimoine en plaçant son argent dans un investissement immobilier. Ainsi, il pourra bénéficier des revenus réguliers. Par contre, comme tout investissement, les risques ne sont pas à exclure. Vous projetez d’investir en SCPI ? Visitez le site www.scpi-online.com en cliquant dessus pour plus d’informations supplémentaires.

Comment investir en SCPI ?

Pour investir en SCPI, il vous faudra acheter des parts dans une société. Vous aurez le choix entre un achat direct ou un achat indirect en fonction de vos besoins et de vos attentes. En choisissant un achat en direct, vous achèterez directement des parts auprès d’un établissement bancaire, d’un conseiller spécialisé dans la gestion de patrimoine ou chez une société de gestion. Pour le cas de l’achat indirect, vous avez la possibilité d’acheter des parts avec vos unités de compte ou votre assurance-vie. Un avenant spécifique devra alors être rempli si vous choisissez d’investir avec les unités de compte. Cet avenant sera ensuite envoyé vers votre compagnie d’assurance. Le fonctionnement d’une SCPI est simple. Les parts serviront à acheter des biens immobiliers qui va former le parc immobilier de la société. Des loyers seront générés par ces biens. Les loyers perçus seront ensuite redistribués aux investisseurs en fonction des parts qu’ils possèdent dans la société. Deux types de SCPI existent : les SCPI à capital variable et les SCPI à capital fixe.

Les types de SCPI

Les SCPI sont catégorisées en SCPI fiscales et en SCPI de rendement. Si vous prévoyez d’investir, vous aurez besoin de suivre un guide SCPI. Concernant les SCPI de rendement. Ce sont les immobiliers d’entreprise. Les revenus réguliers seront distribués aux détenteurs de parts. En cas de vente du bien immobilier, ce sont les plus-values qui sont distribués. Les biens détenus par la SCPI sont des locaux ou des bureaux. Ces actifs seront loués par des institutions ou des entreprises. Les actifs peuvent être aussi des établissements commerciaux. En ce qui concerne les SCPI fiscales, elles sont plutôt orientées vers des avantages fiscaux pour les détenteurs de parts. Appelées aussi immobilier résidentiel en SCPI, les parts seront destinés à l’achat d’un immobilier d’habitation contrairement aux SCPI de rendement. Pour les SCPI Pinel, les SCPI peuvent bénéficier de la loi Pinel par exemple. Cette loi permet de réduire les impôts selon certaines conditions. Parmi ces conditions, vous pouvez citer la durée de location ou de détention du bien ainsi que le plafonnement du loyer.