À 40 ans, il est temps d’évaluer votre situation financière et professionnelle. Vous pouvez, désormais, vous interroger sur vos attentes en matière de retraite et estimer des besoins futurs. Des meilleurs conseils peuvent vous préparer à une retraite sereine. C’est presque l’âge idéal pour préparer sa retraite à partir de 40 ans, car les actifs dans la quarantaine ont, généralement, acquis une stabilité personnelle et professionnelle, ce qui leur permet d’épargner de façon préventive après la retraite. De plus, ils peuvent obtenir beaucoup d’investissement et disposer d’une période d’épargne considérable, ce qui leur permet de diversifier leurs investissements et de prendre, aussi, des risques.

Conserver les documents administratifs de votre carrière. 

Le début de la nouvelle année est, généralement, l’occasion d’organiser les documents administratifs. Mais il y a des questions sur ceux qui doivent absolument être  conservés et pour combien de temps. Vous devez conserver votre contrat de travail et vos attestations ainsi que vos fiches de paie tout au long de votre vie professionnelle. Ces documents seront utilisés pour calculer les pensions. Le rapport des dépenses occasionnées par son travail sera conservé pendant 3 ans, période pendant laquelle l’administration fiscale pourra exercer un contrôle. Les reçus de tout solde de compte doivent être conservés pendant 6 mois à compter de la date de signature. Les avis de chômage sont archivés pendant 3 ans, mais il est préférable de les conserver jusqu’à l’âge de la retraite. Afin de bien préparer la retraite, vous devez bien conserver tous les documents administratifs attachés à votre carrière. Indemnités d’arrêt de travail, indemnités de chômage, fiches de paie, contrats de travail. Assurez-vous de tout archiver soigneusement, parce que vous en aurez peut-être besoin lorsque vous prendrez votre retraite. Les bulletins de versement de retraite doivent être conservés immédiatement car ils permettent de calculer d’éventuels droits à pension de survie. Pour plus d’informations, veuillez cliquer ici préparer sa retraite

Faites l’inventaire de votre situation 

Estimer vos revenus futurs et vos besoins futurs vous permettra de comprendre les subventions nécessaires au maintien d’un niveau de vie. Ensuite, vous pourrez prendre les mesures appropriées pour préparer votre retraite sereinement. Plus tôt vous ferez cet inventaire, plus la tâche financière de constitution d’une épargne sera difficile. Dans les 15 à 20 ans qui précèdent votre retraite, l’argent mis de côté chaque mois sera plus facile à obtenir qu’à l’approche de votre retraite. Vous pouvez, désormais, estimer le montant de votre future pension en fonction de votre salaire actuel et de ses éventuelles évolutions. Pour faire une estimation préliminaire de vos droits, veuillez demander votre relevé personnel de situation : RIS et votre relevé de carrière pour connaître le nombre de trimestres que vous avez vérifiés. Comparez-les avec des propres documents et si vous constatez des erreurs, avant votre départ à la retraite, veuillez déposer une réclamation auprès de votre caisse d’une assurance-vieillesse.

Prévoyez vos besoins de retraite.

Lorsque vous prenez votre retraite, cela a un impact important sur le montant que vous devez épargner pour la retraite. Il est nécessaire d’avoir une idée de base tout au long de votre retraite. Vous devez vous assurer d’avoir plus d’argent pour bien subvenir à vos besoins pendant la durée de votre retraite. Bien qu’il puisse être compliqué de tout traiter comme un actif, il est important d’évaluer vos besoins futurs et le budget dont vous pensez avoir besoin pour votre retraite. Les coûts attendus sont très divers. Si vous êtes le propriétaire, pensez-vous, également, que votre maison a besoin d’être rénovée dans quelques années ? Envisagez-vous, donc, de déménager après votre retraite ? L’immobilier est aussi un bon moyen d’économiser. En devenant une propriétaire de votre résidence principale, vous accumulerez une fortune afin de ne pas avoir à payer de loyer après votre retraite. Si vous pensez à déménager après la retraite, vous pouvez même obtenir des gains en capital, lors de la revente. Si par exemple, vous avez d’enfants, avez-vous besoin de les aider financièrement pendant leurs études ? Peut-être vaut-il la peine d’acheter un studio à louer aujourd’hui, mais ils pourront emménager plus tard, pendant leurs études, vous évitant ainsi de les aider à payer le loyer. Sachez que plus, vous êtes proche de la retraite, moins les conditions d’octroi d’un crédit immobilier sont attractives. Par conséquent, ces éléments doivent être considérés dès que possible. Les loisirs, Santé, immobilier, famille, tous les paramètres doivent être pris en considération. Vous serez en mesure d’estimer le revenu supplémentaire nécessaire pour profiter pleinement de votre vie de retraité. Un régime de prévoyance retraite va vous permettre de compléter les pensions qui sont versées par les régimes d’une retraite de base et des complémentaires obligatoires. 

Diversifiez votre investissement

À long terme, vous pouvez diversifier votre épargne et en investir une partie dans des produits plus risqués, mais en retour, cela offrira de meilleures perspectives de rendement. L’élaboration d’une stratégie à long terme peut aider à réduire les risques, surtout lorsqu’on investit régulièrement. Si votre investissement est déficitaire pendant un certain temps, il peut s’avérer rentable pendant longtemps ; avec le temps, le risque sera éliminé. Si vous êtes dès maintenant propriétaire d’une résidence principale, cela peut être judicieux de diversifier votre épargne. À 40 ans, une durée qui vous sépare, également, de la retraite vous offre une possibilité de diversifier les supports d’investissement, alors si vous préférez augmenter votre épargne, optez pour un contrat multi-supports. En investissant dans des contrats en unités de votre compte, vous pouvez faire face au risque de baisse de la valeur des titres financiers, mais les rendements peuvent être plus intéressants. Il existe plusieurs solutions : plan d’épargne-retraite ou assurance-vie : PER, si vous êtes salarié, individuellement ou collectivement. Le dispositif PER institué par la loi PACTE regroupe l’ensemble des produits d’épargne de la retraite existants. C’est bon à savoir que la fiscalité d’une assurance-vie devienne spécialement intéressante, après 8 ans de possession. 

Il faut développer votre héritage. 

Acheter une maison à louer est, aussi, un bon moyen de préparer sa retraite. Grâce aux achats à crédit et aux mesures fiscales propices à la location de biens immobiliers, vous pouvez accumuler un patrimoine à moindre coût, car le loyer permet de respecter vos échéances tout en réduisant les impôts dans votre travail et dans votre vie. La location peut, aussi, être la source de revenu supplémentaire après la retraite. Selon le type d’investissement envisagé, il existe plusieurs dispositifs : défiscalisation Pinel pour les constructions neuves, Censi-Bouvard pour un investissement qui est clé en main dans les résidences services, etc. Enfin, la SCPI : Société d’Investissement Immobilier permet à un investissement plus modeste de bénéficier des mêmes avantages que l’investissement direct, réduisant ainsi les soucis de gestion. La planification de la retraite est étroitement liée à la planification successorale. Afin de faciliter la vie de votre proche au moment du décès, veuillez rédiger un testament, une procuration en cas d’inaptitude : autorisation et un testament de vie. Vous devez, également, nommer un liquidateur. Pour faciliter le décès de vos proches, il est fortement recommandé de faire une liste patrimoniale. Ce document détaille vos actifs et passifs. Il indique, également, l’emplacement de stockage de tous les documents importants dont le liquidateur a besoin. Si vous êtes, également, un conjoint de fait, le testament est plus important. En fait, si vous décédez et sans testament et que le logement est à votre nom, votre conjoint ne sera pas considéré en tant qu’un héritier et n’aura droit à rien du tout.