Qu’est-ce qu’un CMS ? Cet acronyme signifie « système de gestion de contenu » et désigne les plateformes qui vous permettent de gérer le contenu de votre site web. Depuis des années, le choix tourne autour de trois options, et c’est pourquoi les informations à leur sujet ne prétendent pas être particulièrement nouvelles (en tout cas pas pour les professionnels de la conception web). Ce petit guide vise toutefois à fournir à ceux qui font autre chose dans la vie les outils de base pour s’orienter dans le choix, avant de concevoir leur propre site web. Il s’agit d’un guide « pour les nuls », conçu pour ceux qui n’ont pas les connaissances évidentes d’un webmaster, mais qui veulent s’essayer à la création d’un site ou qui veulent simplement pouvoir prendre une décision éclairée avant de s’adresser à un professionnel. Les trois plateformes qui se partagent le marché à cet égard sont WordPress, Drupal et Joomla. Tous les trois sont des logiciels libres, ce qui signifie qu’une large communauté de développeurs peut y travailler librement, les améliorer et créer des intégrations de toutes sortes, et que l’on peut profiter de tout cela gratuitement. De manière générale, l’évaluation des CMS s’articule autour de deux critères : simplicité vs complexité d’utilisation et simplicité vs complexité des fonctions. En termes de base, on part de WordPress, qui est extrêmement facile à utiliser et permet à n’importe qui de créer des sites très simples, pour arriver à Drupal, qui nécessite des compétences plus avancées en programmation, mais permet de créer des sites très complexes.

WordPress

WordPress est né en tant que plateforme de blogs et, aujourd’hui encore, les sites hébergés sur ce CMS sont principalement des blogs. Toute l’interface tourne autour de la construction de contenus à mettre à jour périodiquement, à la manière typique des blogs. La force de WordPress et la base de sa popularité colossale résident dans la simplicité d’installation et d’utilisation. Pour lancer un simple blog, vous n’avez pas besoin de vous y connaître en édition web ou en programmation. Vous n’avez même pas besoin de savoir ce qu’est un CMS et l’opération ne prend que quelques minutes. Un certain degré de personnalisation est même possible sans compétences particulières. Autour de WordPress, comme pour les autres CMS, s’est développé un marché florissant de « thèmes » (modèles pour différents types de sites), plus ou moins complexes et adaptés à différents types de contenus. Pour obtenir le meilleur, notamment à partir des thèmes les plus articulés, il est nécessaire de disposer d’un certain degré d’expertise en matière d’édition web et, dans certains cas, de programmation. Du point de vue des exigences techniques, pour installer WordPress, votre hébergement doit disposer d’une base de données MySQL. Si vous ne pouvez ou ne voulez pas demander ce service à votre fournisseur (certains hébergeurs, comme Aruba, demandent un petit supplément mensuel pour ce type de base de données), vous serez obligé de vous tourner vers l’un des autres CMS possibles. Les fonctionnalités les plus intéressantes de WordPress peuvent être obtenues grâce à des plug-ins. Il en existe des milliers, avec lesquels vous pouvez littéralement tout faire et qui, statistiquement, entreront en conflit les uns avec les autres et rendront votre vie beaucoup plus misérable.

Joomla

Joomla se caractérise par une interface intuitive et relativement facile à utiliser. La prolifération des plug-ins et des intégrations a permis des niveaux de personnalisation presque comparables à ceux de Drupal et même le processus d’installation a été grandement simplifié par rapport aux premiers jours de la plateforme, l’amenant presque aux niveaux de WordPress. Bien que moins complexe que Drupal, Joomla dispose tout de même d’une interface utilisateur avec de nombreux menus qui permettent de personnaliser pratiquement tous les aspects du site. Ensuite, malgré les simplifications mises en place, il est fortement déconseillé à un néophyte complet d’aborder cette plateforme sans le soutien d’un professionnel. Comme WordPress, Joomla dispose également de plug-ins qui peuvent être ajoutés à votre modèle pour mettre en œuvre les fonctions les plus diverses (bien que ceux-ci ne soient pas aussi nombreux que ceux de WordPress ni aussi faciles à rechercher). En particulier si vous devez ajouter à votre site des fonctionnalités de commerce électronique, il est conseillé de se concentrer sur Joomla ou Drupal, qui fournissent généralement de meilleurs résultats et une plus grande stabilité. Un autre point fort de Joomla est l’excellente intégration avec les médias sociaux, qui fait partie intégrante de la philosophie originale du projet.

Drupal

Drupal est généralement considéré comme le meilleur système de gestion de contenu du point de vue de la variété et de la complexité des fonctionnalités disponibles, de la stabilité et de la possibilité de personnaliser le contenu. Son principal défaut, comme on l’a déjà mentionné, est sa facilité d’utilisation. Drupal n’est pas un CMS adapté aux débutants ou à ceux qui n’ont aucune connaissance préalable de l’édition web. Le processus d’installation a certes été simplifié par rapport au passé, mais pour un néophyte, il peut encore être un peu trop obscur. Dès le départ, il est possible de préparer des « paquets » d’installation afin d’adapter l’interface que vous utiliserez au type de site que vous souhaitez créer et gérer. Les fonctions les plus compliquées à contrôler sont sûrement celles qui gèrent l’aspect du site. Le niveau d’interactivité et de personnalisation graphique est très élevé, mais pour en tirer le meilleur parti, vous devez bien connaître l’outil que vous utilisez. Si, en revanche, vous vous contentez de vous appuyer sur un modèle et d’ajouter du contenu, le processus est relativement simple. Mais d’un autre côté, si vous souhaitez simplement ajouter du contenu sans personnaliser l’apparence, il n’y a aucun intérêt à utiliser Drupal alors que WordPress existe.

Comment choisir le CMS idéal ?

Le CMS idéal n’existe pas, mais vous pouvez trouver celui qui répond le mieux à vos besoins spécifiques. Si votre objectif est de partager des mises à jour sur votre travail, mais que vous ne souhaitez pas vous reposer entièrement sur les médias sociaux parce que vous voulez que votre contenu soit toujours facilement accessible en ligne, vous pouvez créer un blog. Dans ce cas, WordPress est probablement le meilleur choix pour vous. Si vous souhaitez personnaliser fortement votre contenu de manière plus complexe et articulée, mais que vous avez toujours besoin d’une interface simple à utiliser et à installer, optez pour Joomla. Si, enfin, ce qui vous intéresse, c’est une catégorisation plus complexe du contenu, avec la possibilité de personnaliser entièrement votre site ou portail et peut-être de mettre en place un commerce électronique, alors Drupal est probablement le CMS qu’il vous faut.