Les travaux de cintrage sont loin de ce que tout le monde imagine. Ce n’est pas une tâche aisée, elle nécessite une machine performante et une main d’œuvre qualifiée. C’est pourquoi il est judicieux de sous-traiter ces opérations au sein d’une société spécialisée dans ce domaine. Les résultats visuels et techniques dépendent grandement de la combinaison de ces deux sources.

Pourquoi sous-traiter les cintrages des tubes ?

Il y a deux sortes de cintrage : le cintrage à chaud et le cintrage à froid. Le premier consiste à chauffer le métal de manière à le rendre malléable pour pouvoir le déformer et le cintrer suivant le gabarit voulu. Avec le temps, on s’est rendu compte que cette méthode est loin d’être meilleure puisqu’elle modifie la qualité du métal. Il perd toutes ses qualités de résistances et devient fragile. Le deuxième semble être la meilleure option à exploiter, mais elle présente quand même quelques handicaps, et nécessite une solide expérience dans le domaine pour avoir un résultat satisfaisant.

Le cintrage à froid est une opération délicate. Il nécessite un savoir-faire particulier et une machine performante. Les tubes cintrés peuvent perdre toutes leurs caractéristiques mécaniques et avoir un aspect irrégulier et inesthétique dans le cas échéant. C’est pourquoi il est judicieux de faire appel à une société spécialisée dans ce domaine pour sous-traiter les travaux de Cintrage de tube. Pour trouver une société, veuillez visiter le site www.tubomax.fr. Elle possède deux cintreuses spécifiques, dont l’une, pour le cintrage à rayon court et l’autre pour le cintrage à rayon variable.

De plus pour des travaux en série ou en grande quantité, il est plus intéressant de passer par des machines performantes avec une équipe spécialisée pour préserver la qualité des travaux finis, sans toutefois perdre trop de temps. Cette option augmente nettement le rendement.

 

Quelles sont les conditions requises pour un cintrage ?

Les tubes cintrés permettent de limiter les soudures et les systèmes d’assemblage mécanique. Pour un tube qui passe par une autre direction à un certain angle ou rayon, auparavant, il est contraint d’être coupé et assemblé par une méthode thermique ou mécanique. Avec la révolution de cintrage tube acier, ce mode d’opération n’est plus requis. Certaines structures de machine agricole, les panneaux signalétiques, les mains courantes ou garde-corps d’un escalier, quelques pièces des navires ont besoin de tubes cintrés.

Les tubes peuvent être en aluminium, en inox ou en acier. Ce sont les trois matériaux les plus utilisés dans le domaine industriel. Mais l’épaisseur minimum requise pour le tube est de 1,5 mm. En dessus de cette épaisseur, le tube s’affaisse ne gardant plus sa section arrondie. Le rayon de cintrage minimum dépend de son diamètre. Pour les commandes, il faut communiquer le rayon et l’angle de chaque cintrage grâce à un dessin technique. Il est tout à fait possible également d’apporter un gabarit de cintrage au lieu d’un dessin.  

 

Quels sont les avantages de sous-traiter les travaux de cintrage ?

Les avantages sont multiples. Il est tout à fait possible de reproduire une grande quantité sans pour autant compromettre la qualité des tubes cintrés. Et la production se fait dans un délai raccourci à cause des machines performantes. Les caractéristiques mécaniques du tube sont toujours respectées. Mais de toute évidence, les épaisseurs ne seront plus les mêmes sur certaines parties cintrées, mais il existe quand même une solution à cela pour les tubes prévus d’être percés ou taraudés sur ces parties. Il s’agit du fluoperçage. Cette technique permet de former une douille dans les tubes afin d’augmenter l’épaisseur de ces derniers.

De plus, le fait de sous-traiter réduit visiblement le stock et évite les encombrements inutiles dans l’entrepôt.