Lavage auto sans eau, mythes ou réalités ? Est-ce que cette idée vous a déjà traversé l’esprit ? La découverte de cette alternative est donc un cadeau pour l’environnement. Ce procédé est révolutionnaire et s’avère être en même temps un geste écologique. Peu considéré par le grand public, désormais, il commence à mettre tout le monde d’accord. À la fois simple et efficace, de plus en plus de particuliers se laissent tenter par l’expérience. L’entretien automobile se met également au diapason avec les impératifs environnementaux.

Tout savoir sur les principaux avantages du nettoyage à sec

Le nettoyage à sec est une technique déjà très répandue. Certaines personnes se montrent par ailleurs réticentes vis-à-vis de son efficacité. Pourtant, cette méthode ne présente que des avantages. À titre indicatif, l’économie réalisée avec un lavage automobile sans eau équivaut à 4 douches ou 1 bain, c’est-à-dire 200 litres. Contrairement à un nettoyage traditionnel, il est possible de le réaliser n’importe où et n’importe quand. En utilisant cette technique, le risque de pollution est largement limité. Il suffit pour cela d’acheter quelques produits d’entretien pas cher – shampoing, chiffon, spray – qui tiendra jusqu’à 4 lavages. Hormis les aspects économiques et écologiques, il y a également le cadre esthétique. Avec une forte contenance en cire, les produits de nettoyage permettent d’obtenir un résultat étincelant sur la carrosserie. Elle retrouve une teinte d’origine et un bel éclat. Tiraillés entre travail et responsabilités, la plupart des gens n’ont pas le temps à y consacrer. Ainsi, ils délèguent l’opération à des professionnels disponibles notamment sur ce site. Parmi les prestations, ils proposent également une désinfection totale du véhicule.

Ce qu’il faut essentiellement retenir du lavage sans eau

D’après une étude statistique récente en France, la part de consommation en eau liée au lavage auto est estimée à 6 % de la consommation totale du pays. Un particulier gaspillerait jusqu’à 500 litres d’eau entre lavage et rinçage du véhicule. Quant aux techniques de lavage auto professionnelle, ils n’utilisent que 40 litres d’eau. Aux États-Unis, les stations de lavage innovent avec des équipements toujours plus économiques et respectueux de l’environnement : rouleaux, jets à haute pression, lavage sans eau, etc. La nouvelle méthode ne nécessite que peu de matériels : produits biodégradables et chiffons en microfibre. Elle ne requiert pas non plus de dissolvants chimiques qui dégradent les surfaces. Ainsi, il est possible d’obtenir un résultat impeccable sans une once de gouttes d’eau. L’essentiel de la tâche consiste à frotter, lustrer, laver et retirer efficacement les saletés. Le lavage automobile sans eau est beaucoup moins contraignant et s’opère sur toutes les surfaces : jantes, chromes, vitres… Le chiffon doux prévient contre les possibilités de rayures.

Indications et conseils à savoir dans le processus de nettoyage à sec

Les personnes non initiées à cette pratique ont du mal à y croire. L’intégralité de l’opération dure jusqu’à 30 minutes quand la personne s’y attèle méticuleusement. À titre d’indication, il n’est pas recommandé sur une carrosserie encore chaude, vu que la chaleur fait évaporer rapidement le produit. Toutefois, il existe des produits à l’épreuve des hautes températures et respectueux des normes écologiques. Ils sont disponibles dans la plupart des magasins spécialisés. Quant au processus de nettoyage sans eau, il s’effectue en seulement quelques étapes :

  • Remuer allégrement le récipient ; la cire pourra facilement se mélanger à la substance
  • Asperger délicatement les zones à nettoyer
  • Laisser le produit reposer un court instant ; il détachera les impuretés des surfaces
  • Frotter de manière circulaire avec le chiffon en microfibre

Afin d’accélérer le processus, deux chiffons, dont l’un imbibé de solutions non-solvants et l’autre sec sont recommandées. Des bidons de 500 ml sont commercialisés en magasins et à travers les points de vente en ligne.