Hormis les récoltes bien étalées, le côté esthétique pousse tant de personnes à installer une serre de culture dans leur jardin. Ce type d’aménagement préserve la qualité des cultures. Si jardiner est votre passion, l’installation d’une serre dans votre espace vert est autant conseillée. La mise en œuvre doit pourtant respecter certaines étapes et quelques consignes.

L’emplacement de la serre

Le choix de l’emplacement de la serre de jardin est un détail primordial. Évitez de la placer à l’ombre des arbres, des arbustes ou encore des clôtures de propriété. En effet, les gouttes de pluie qui coulent à travers les branches en surplomb souillent rapidement les vitres de la serre. Les petites bûches risquent aussi de casser les vitraux de votre serre.

L’orientation dépendra surtout des cultures dont vous souhaitez faire pousser. Par exemple, si vous envisagez de cultiver des légumes entre l’été et l’automne, optez pour une orientation nord-sud. Les plantes bénéficieront ainsi d’un maximum de chaleur naturelle. Si vous souhaitez, par contre, hiverner des cultures dans votre serre, orientez l’entrée de la structure au Sud. Les deux plus grandes faces, quant à elles, sont à orienter à l’Est et à l’Ouest. Si vous résidez dans la région du Nord, orientez les faces les plus longues de votre serre au Sud pour permettre le maximum d’ensoleillement. Placez les pignons est-ouest pour se prémunir des dégâts des vents violents.

Accordez une superficie minimum de 6 m2 à l’intérieur de l’aménagement pour faciliter l’accès entre les tablettes. La structure de la serre est à fixer au sol avec un plancher solide ou une embase. Si vous êtes à la recherche d’une serre pas cher, entrez sur www.idmarket.com pour obtenir des informations complémentaires.

Le choix de matériau

La serre de culture se décline en plusieurs matériaux, pour ne citer que le bois, le métal et le verre. Ce dernier matériau séduit tant de personnes en raison de son esthétisme et de sa simplicité d’entretien. Une serre en verre risque pourtant de se casser plus facilement si sa qualité n’est pas assez optimisée.

La serre de jardin pas cher en aluminium est une alternative au premier modèle. Elle est dotée d’une bonne résistance à la corrosion. Ce type d’aménagement est réputé pour sa légèreté et sa facilité de montage. L’alu est d’ailleurs simple à entretenir. Les serres en aluminium les plus designs disposent même de joints d’étanchéité. Les structures en ferronnerie, quant à elles, sont destinées aux aménagements de grande classe. Elles sont souvent conçues sur mesure. Le métal utilisé bénéficie d’un traitement anticorrosif et d’un revêtement spécifique.

La serre en bois est dédiée à ceux qui aiment l’ambiance chaleureuse. Les essences naturelles s’harmonisent parfaitement à l’environnement brut. Le bois est toutefois sensible aux intempéries, notamment à l’humidité. Après une hausse ou une diminution brusque de température, il risque de se déformer rapidement. Une structure de mauvaise qualité risque d’ailleurs de réduire la durée de vie des vitrages. Le bois nécessite un traitement régulier pour tenir dans le temps.

Les avantages de la serre de jardin

La serre est tant que telle est un élément décoratif du jardin. Elle personnalise le design d’une propriété. Les cultures à l’intérieur de la structure, quant à elles, sont moins exposées aux conditions climatiques et aux variations de température. Cet aménagement permet de cultiver des végétaux hors saison. La serre vous permet d’allonger la saison de vos plantes. Vous pouvez profiter des légumes frais de la serre de votre jardin tout au long de l’année. En ce sens, vous pouvez prétendre à une prolongation des cultures estivales. Le propriétaire peut récolter des fraises jusqu’en automne et bénéficier d’aromates tout frais au long de l’année. Les cultures en serre promettent d’ailleurs une meilleure productivité. Elles sont, en effet, à l’abri de la grande chaleur et des gelées tardives.

Avec les cultures sous serre, vous pouvez contrôler les conditions climatiques et ainsi diminuer les risques qui sont liés.