Le milieu du travail comporte une multitude de risques, parfois connus, parfois indéterminable. Instinctivement ou volontairement, on est parvenu à maîtriser la plupart d’entre eux. Tous ces risques constituent une menace non seulement pour la société, mais pour ces collaborateurs également. Face au changement structurel des lieux de travail ces dernières années, on ne peut plus se permettre de se fier uniquement à l’instinct. On a le devoir d’apprendre à gérer les risques professionnels comme on administre n’importe quelle autre fonction de la société. Il faut mettre en place une prévention des risques visant à garantir la santé et la sécurité au travail, apporter des axes d’améliorations sur les conditions de travail en pour tendre au bien être au travail. De plus, le code du travail la consacre comme étant une obligation réglementaire incombant à l’employeur.

Employeur ou salarié, on a tous une part à jouer dans la mise en œuvre de ces dites dispositions. Bénéficiez de ce guide en ligne sur la prévention des risques au travail pour en savoir davantage sur ce sujet.

Quels sont les risques encourus au travail

Le projet de prévention assure seulement les risques liés à l’occupation d’un travail qui vous est soumis, qu’il soit externe ou interne. De manière concrète, ces risques professionnels représentent les maladies professionnelles, les accidents au travail, les risques liés à un emploi sécuritaire d’un lieu de travail et les autres situations à risques. En effet, les accidents au travail font référence à un événement malencontreux et non souhaité survenant à une personne lors de l’exercice de son travail. Le fait causant à cet individu une blessure physique ou un décès. Quant aux maladies professionnelles, le code du travail n’a pas donné une définition exacte. Toutefois, on a regroupé sous ce terme les maladies ou les mortalités causée par le travail. À condition que ces faits soient le résultat direct dû aux agents chimiques, physiques ou biologiques utilisés dans le secteur d’activité et qui altèrent vraiment la santé des salariés. On entend par là les substances dangereuses, les mauvaises conditions d’hygiène et qualité de vie au travail en général. Ensuite les risques liés à une occupation sécuritaire d’un espace de travail qui sont relatifs aux risques d’incendie, d’explosion, des espaces clos. Et les autres situations à risques sous-entendent un cas d’exception qui peut survenir au milieu de travail.

Toutes les mesures de prévention conformes à ces risques devront être mises le guide de la santé au travail.

Évaluer les risques pour mettre en œuvre la prévention convenable

L’évaluation des risques professionnels communément connus avec le sigle EvRP est le point de départ de la démarche de prévention en sécurité et santé au travail. En effet, cette étape permet d’identifier, analyser et définir le plan de prévention adéquat. Il s’agit de l’un des principaux fers de lance de progrès dans l’entreprise. L’évaluation lui est vitale, car elle contribue activement à l’accompagner dans son développement tout au long de son existence. Elle offre une opportunité de maîtriser les risques avant qu’elles nuisent, mais également prévoir ses éventuelles apparitions. En outre, la prévention des risques au travail assure la performance de la société sur le plan économique et humain. Ces deux niveaux sont indissociables, on ne peut pas faire marcher une quelconque entreprise sans la mobilisation des ressources humaines.

Lors du recensement et de l’évaluation, vous devez relever tous les risques braver dans votre entreprise. Il est fort probable que leur nombre soit élevé, rendant illusoire une action de contrôle les englobant tous. Vous devez donc analyser de façon minutieuse l’ensemble des risques afin de dresser un ordre d’intensité. De ce fait, vous saurez quel risques vous devez éliminer en premier, sans pour autant perdre de vue le but de les anéantir tous. Pour ce faire, consultez les documents sur l’état de santé au travail des employés, le registre des premiers soins, le registre des blessures légères, les rapports sur les risques et les relevés d’indemnisation. Ceci vous permettra de faire une évaluation du niveau d’exposition à des risques de vos collaborateurs.

Identifier et classer les risques

La mission ici est de repérer les éventuels dangers qui planent et analyser les risques. Mieux vaut prévenir que guérir disait-on, cet adage prend tout son sens dans cette optique-là. Guetter les dangers en démasquant les faits susceptibles de porter préjudice à la personne de l’employé, que ce soit une atteinte physique ou morale. Après l’identification, le contrôle est de rigueur pour une prévention des risques professionnels efficace. Cela peut se faire avec des audits ou des check-lists de vérification.

Concrètement, ces procédés se passent dans un bureau et sur les paperasses, mais maintenant, il est temps de descendre sur terrain en vue de faire une approche ergonomique. Cette phase consiste à analyser de manière pratique le travail réalisé par les employés et d’observer les rapports existants comme les fiches de données de sécurité et les statistiques des accidents du travail.

Une fois que vous avez identifié les risques professionnels, il faut les classer. Pourquoi les classer dites-vous
peut-être. Cette étape est nécessaire après l’EVRP, car elle permet de passer de la planification à la mise en place des plans d’actions cohérents. La classification aide à débattre les actions prioritaires à mener au sein de
l’entreprise.

Chaque problème à sa solution

Dans la prévention des risques au travail, l’élaboration des solutions est la démarche qui doit faire l’objet des études spécifiques. De façon à ce qu’elle s’accorde aux facteurs de risques et aux problèmes. En effet, l’apport des solutions adéquates est l’essence même d’un guide de prévention. Vous devez donc délimiter la recherche dans un cadre précis pour éviter de créer des attentes qui dépassent votre capacité. Le mieux c’est d’ajuster les solutions selon ses efficacité et non d’apporter une solution globale. N’hésitez pas à traiter cas par cas chaque situation pour en être sûr qu’elle sera résolue une bonne fois pour toute.

Comme l’entreprise est composée de plusieurs entités, il est nécessaire de les mobiliser toutes dans la mise en œuvre des solutions. Établissez les responsabilités qui incombent  à chacun et définissez ensemble les priorités d’action.