Les dirigeants et les entrepreneurs sont de plus en plus attirés par la société offshore. C’est un système opaque qui permet d’épargner une somme considérable en matière d’impôts et de bénéfices. En effet, cette innovation présente des particularités qui sont, d’une manière générale, plus avantageuses que ce soit dans la création, dans le fonctionnement et dans les conditions de validité. Cependant, très peu de dirigeants maîtrisent les principes généraux de la société offshore. Cet article vous aidera à y voir plus clair.

La création d’une société offshore

Créer une société peut s’avérer être une tâche compliquée pour les dirigeants ou les entrepreneurs. En effet, la constitution du capital ainsi que les différentes démarches administratives font en quelque sorte perdre beaucoup de temps à l’entrepreneur. A la différence des sociétés traditionnelles, la société offshore ou société extraterritoriale est implantée dans un pays différent du pays de  résidence du propriétaire. Plus précisément, le siège social de la société est établi dans un pays étranger dans lequel la société n’exerce aucun commerce. De ce fait, la société figure dans le registre de ce pays sans même devoir préciser un local commercial spécifique. Ce qui fait de la création de sociétés offshore, une démarche simple et peu onéreuse. Cependant, lorsqu’il s’agit de création de la société offshore certaines conditions sont pré requis. D’abord, pour pouvoir constituer d’une manière légale une société offshore, il est plus qu’important que l’activité exercée soit de type immatériel puisque la société offshore ne s’adresse pas aux activités de commerce, de l’art ou par exemple une activité qui nécessite une licence. Quant à la démarche de création, il est astucieux  faire appel aux cabinets spécialisés en incorporation. Ces derniers vont constituer la société dans le territoire choisi en faisant appel à ses contacts qui sont déjà sur place. Ces derniers font faire en sorte de s’occuper de toutes les formalités nécessaires à la création de la société offshore. Pour plus de détails, cliquez sur world-fiduciary.com.

Le fonctionnement d’une société offshore

La particularité de la société offshore réside dans le fait que sa gestion est contrôlée à distance pour la simple raison que le responsable de la société n’est pas domicilié sur le territoire d’implantation. Il s’agit principalement de créer une société-écran dans les paradis fiscaux afin de réduire d’une manière considérable les dépenses fiscales. D’un point de vue juridique, ce type de société s’adresse à des activités notamment le coaching, les services, les activités liées aux sites internet, etc. Il est important de savoir que la société offshore est réglementée par des conventions mondiales de la fiscalité internationale, ce qui confirme la nature légale de sa constitution. La société offshore est alors inactive et permet tout simplement au propriétaire anonyme de recevoir ces bénéfices  liés à une autre activité. En ce qui concerne le domaine de la comptabilité, les sociétés offshores sont assez libres puisqu’elles ne sont pas obligées de tenir une comptabilité régulière. Une des étapes les plus importantes dans l’établissement de ce genre de concept est d’étudier le territoire qui offre le plus d’avantages au responsable de l’entreprise. Pour ce faire, vous pouvez opter pour la prospection sur internet ou demandée aux conseillers expérimentés auprès des cabinets spécialisés.

Quels sont les avantages d’une société offshore ?

Le principal avantage de ce type de concept est l’optimisation fiscale qu’il prodigue au dirigeant ou au responsable de la société. En effet, il est possible de bénéficier d’une exonération totale ou, dans certains cas, d’une exonération partielle des impôts selon le pays d’implantation de la société. Par exemple, dans certains pays, vous ne serez pas confronté aux impôts sur la société, les impôts sur la fortune, ni de différentes taxes en rapport avec les bénéfices et les plus-values. D’un autre côté, créer une société offshore dans les paradis fiscaux dans lesquels les impôts sont moins onéreux que dans d’autres pays permettra au dirigeant d’optimiser ses recettes fiscales. Ceci est dû aux réglementations du territoire en question régissant le taux des impôts sur les bénéfices déclarés.  Ensuite, le responsable de la société offshore est protégé par l’anonymat qui peut constituer un atout considérable sous certaines conditions. Enfin, un des avantages clés de la société offshore est qu’elle est parfaitement légale dans le cas où les conditions suivantes sont réunies. Il suffit généralement de déclarer l’activité réelle de la société, la provenance des fonds et des bénéfices de la société offshore.