Dans le cadre d’une franchise, un franchisé doit suivre les préceptes de la marque qu’il représente et un cahier des charges qui lui a été formulé au préalable. Le franchisé doit donc contractuellement se rallier à ces directives, ce qui lui permettra de bénéficier d’un savoir-faire et de ressources matérielles ou non mises à sa disposition par le franchiseur.  Créer une franchise est cependant une décision qui ne se prend pas à la légère, c’est pourquoi il convient de respecter scrupuleusement les étapes clés d’un parcours bien précis.

Les différents intervenants

Le franchiseur est une entreprise qui met ses ressources à disposition de ses franchisés. Ces ressources sont sa marque ou son enseigne, les produits ou services qu’il commercialise, ainsi que son propre mode de fonctionnement. Le franchiseur met également tout en œuvre pour former son franchisé et l’aider à développer son point de vente grâce à un plan de communication, du matériel, etc. Ouvrir une franchise peut être le fait d’une personne physique ou d’une personne morale. Le franchisé collabore avec le franchiseur pour développer l’activité de son point de vente, en assurer la gestion financière. Pour promouvoir la marque, il se doit de respecter le savoir-faire et les valeurs du franchiseur. Enfin, le client est le principal rouage d’un réseau de franchises, puisque c’est sa manière de consommer qui ouvrira la voie à qui souhaitera pour devenir franchisé. D’autres renseignements sur la franchise sont à découvrir sur ce lien https://www.observatoiredelafranchise.fr/.

Les avantages de créer une franchise

L’ouverture d’une franchise en France apporte un certain nombre d’avantages, aussi bien pour le franchiseur que pour le franchisé. Le franchiseur étend plus rapidement et plus facilement son réseau, en étudiant quel maillage lui fera gagner des parts de marché. Ainsi, les meilleures franchises insuffleront une dynamique aux autres points de vente, notamment grâce à une présence plus importante de la marque à l’échelon national. De plus, le fait de disposer de plusieurs franchises améliore la portée des campagnes publicitaires et favorise la fidélisation de la clientèle. Enfin, le modèle commun imposé par le franchiseur à chacune de ses franchises permet de garder une cohérence et une cohésion dans les actions entreprises au quotidien. Pour le franchisé, les avantages sont également multiples. Malgré une ligne de conduite qui lui est dictée, il conserve cependant une indépendance juridique qui fait qu’il est propriétaire de son fonds de commerce. En outre, il est accompagné par son franchiseur dans la gestion de son affaire, et bénéficie de son expérience sur le marché. Membre d’un réseau de franchisés, il a également l’avantage de se servir d’actions promotionnelles clé en main, et peut négocier plus facilement le prix de ses stocks, s’assurant ainsi une meilleure rentabilité.

Le parcours du franchiseur

La création d’une franchise passe tout d’abord par l’élaboration d’un concept précis de la part d’un franchiseur. Ce projet doit être suffisamment fédérateur pour envisager la création d’un réseau, et doit faire l’objet d’une charte commune à toutes les franchises. Sa mission est également de réaliser des études de marché ainsi que des études dédiées à la concurrence, ce qui lui permettra de procéder à des calculs prévisionnels de rentabilité. Il peut d’ailleurs s’inspirer des franchises qui rapportent le plus pour mettre en place un business plan fiable, en s’accompagnant d’une équipe de comptables et de juristes. Enfin, le franchiseur doit mettre en place un plan de formation et un parcours d’intégration pour ses franchisés et définir le profil de ses futures recrues.

Le parcours du franchisé

Devenir franchisé, autrement dit chef de sa propre entreprise, demande à la fois un investissement personnel et financier. Le but étant par conséquent de se lancer dans une affaire rentable, le futur franchisé doit avant toute chose bien s’informer quant au réseau qui attirera son attention. Il dispose pour cela d’une liste des franchises, recensées dans des revues spécialisées ou un annuaire franchise, il peut assister à des séminaires organisés par la Fédération Française de la Franchise, ou bien s’informer directement auprès des acteurs qui se trouvent au cœur de leur activité, comme d’autres franchisés, des comptables ou des banques. Quiconque se lance dans ce type d’activité doit mûrement réfléchir à son projet, son expérience et ses capacités professionnelles, ainsi qu’à sa capacité financière. Passées les étapes de réflexion et de faisabilité financière, le franchiseur remet au franchisé le DIP, autrement dit le Document d’Informations Pré contractuelles, qui contient un certain nombre d’informations essentielles, telles que l’identité du franchiseur et les coordonnées de son siège social, les données afférentes à l’évolution de son réseau et la liste de ses franchises, les données financières sur les deux dernières années, ainsi que les clauses qui composent le contrat final.